[J-drama]Hana yori dango 花より男子

Publié le par Lyly

 

122298518_f459346c13.jpg

 

Pays : Japon

Genre : romance, école, comédie

 

Avec :

Matsumoto Jun : Domyoji Tsukasa

Inoue Mao : Makino Tsukuchi

Oguri Shun : Hanazawara Rui

Matsuda Shota : Nishikado Sôjirô

Abe Tsuyoshi : Mimasaka Akira

 

Autres adaptations:

Il existe également, un manga, un aminé, un film datant de 1995, un drama taiwanais (Meteor Garden) et un drama coréen (Boys over flowers) 

 

 

Hanadan est mon premier drama. Je l’ai regardé parce que je suis gaga d’Oguri Shun. Shun c’est le mec que j’ai eu longtemps, très longtemps en fond d’écran de mon PC, sans jamais l’avoir vu à l’œuvre. Une amie m’a recommandé ce drama quand elle a su que j’aimais bien Shun. J’ai pris mon temps et finalement, après quasiment une année à baver, je me suis dit qu’il serait peut-être temps de voir si son jeu valait son physique. Par contre Overblog a décidé tout seul de virer la moitié de mon article, merci beaucoup. Pour la peine, j'écrirai un article plus long que prévu, nah!

 

 

 

Capture d’écran 2011-12-28 à 13.12.13

 

Saison 1

 

Tsukushi Makino, jeune lycéenne d'origine très modeste, intègre un lycée très huppé dans lequel 4 garçons, qui forment le F4, font la loi grâce au pouvoir de l'argent. Quiconque ose s'opposer à eux se voit attribuer un carton rouge et par la suite persécuter par l'école toute entière. Alors que son amie bouscule par mégarde le leader du F4 à la cantine, Tsukushi la défend et trouve le lendemain un carton rouge dans son casier. A partir de ce moment, la vie au lycée devient plutôt compliquée pour elle, d'autant plus qu'elle est décidée à ne pas se laisser faire. Mais des sentiments qu'on aurait jamais pu imaginer vont peu à peu faire surface...

 

Mon avis

Quand j’ai écrit cet article, j’ai donné mon avis sur les deux saisons et le film en même temps. Je commençais par la saison 1, ensuite je partais en live sur le film, je revenais à la saison 1 et j’enchainais avec la 2. Enfin, le gros bordel, quoi. Après avoir écrit quatre pages et avant d’avoir fini, j’ai décidé de faire les choses bien et de séparer tout ça.

Donc pour commencer, la saison 1. J'ai pas accroché tout de suite en fait. Il est vrai que dans quasiment chaque épisode, il y a des scènes magnifique, mais j’ai vécu une véritable déception. En visionnant les premiers épisodes, je me suis dit : « non, elle va quand même pas choisir ce petit con de Domyoji… » Shun n’étant pas le héros, j’avais pas vraiment envie de continuer et puis Dômyôji est une vrai tête à claque. J’ai failli laisser tomber, mais l’épisode 3 a eu raison de mes réticences. Il est resté sous la pluie pendant des heures à attendre Makino, j’ai trouvé cette scène trop « kawai » et j’ai continué le drama. Et heureusement, car petit à petit, je me suis faite à ce couple. Il est mignon, touchant mais parfois très exaspérant. Que deux personnes se comprennent aussi peu, ça me dépasse. Il passe plus de la moitié de leur histoire à se disputer parce qu’il peuvent pas se parler franchement. Dans la saison 1, ça peut passer parce qu’ils apprennent à se connaître et que la mère de Tsukasa n’aide pas. Mais à la longue, c’est vraiment lassant. 

Cette saison est, à mon avis, la meilleure. C'est ni trop long, ni trop court. les personnages sont bien interprétés et on s'attache rapidement à eux. Tsukushi  (Inoue Mao) est une fille qui refuse de se laisser faire et ça change des héroïnes nunuches habituelles. Elle doit faire face au F4 et en particulier à Tsukasa (Matsumoto Jun). Dans le genre petit con imbu de sa personne, on fait difficilement mieux. Mais au contact de Makino, Tsukasa change, et c'est intéressant de voir son évolution le long des épisodes.

 

Capture-d-ecran-2011-12-26-a-17.11.17.png Capture-d-ecran-2011-12-26-a-17.12.23.png


Les décors sont kitsch, la richesse des personnages s'étale comme pour bien montrer le contraste avec la famille de Makino. C'est vrai que c'est très poussé, surtout la chambre de Tsukasa, mais ce drama traite de la relation de deux personnes venant de deux mondes différents et l'exagération met bien l'accent sur ce point.

Ce que je retiens également de ce drama c'est son OST. Même si j'ai une préférence pour celle de saison 2, l'histoire est vraiment portée par sa musique, en particulier l'insert song, Planetarium. Par contre, l'opening ne m'a pas spécialement marqué, je ne m'en souviens pas. 

 

Je reproche deux choses à cette saison. Tout d'abord, Rui (Oguri Shun) avait-il besoin d'être aussi mou? Quand on choisit un aussi bon acteur pour le second rôle, on l'exploite un minimum. C'est vrai que c'est dans la nature de Rui d'être calme et posé et cela Oguri Shun le fait très bien, même en étant posé dans un coin, on le remarque, tellement il respire la classe. Mais ce n'est pas une raison pour le laisser là à poser. Du coup, on ne ressent pas tant que ça le triangle amoureux, et c'est un peu dommage parce que ça aurait donné un peu plus de piment à certaines situations.

Ensuite, les autres membres du F4 étaient apparemment là pour faire de la figuration. Ils ont très peu d'intrigues à eux, limite ils sont là parce que le F4 à deux, ça me marche pas. Pourtant, ils sont pas mauvais, Matsuda Shota en particulier. Le drama aurait gagné à exploiter un peu plus ces personnages, ne serait-ce que pour dédramatiser certaines situations très tendues de l'histoire. Ça nous aurait permis de souffler un peu.

 

Dans l'ensemble, cette première saison est réussie. On s'attache rapidement aux personnages et on prend plaisir à suivre leur histoire. 

 

Ma note: 8/10

 

 

Capture-d-ecran-2011-12-29-a-10.44.07.png

 

 

Saison 2

 

La deuxième saison reprend un an après la séparation de Makino et Tsukasa. N’ayant pas revu Tsukasa depuis son départ, Makino part donc pour New York avec l’aide des autres membres du F4. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu. Durant cette année, Tsukasa a bien changé, et sa relation avec Makino n’est plus ce qu’elle était à leur séparation… Comment pourront-ils retrouver leur lien, sachant que Tsukasa a une fiancée et que Rui commence à s’intéresser de près à Makino…?

 

Mon avis

Cette saison 2 démarre dans la grande ville de New York. Makino est venue pour y voir Tsukasa dont elle n’a plus de nouvelles depuis un an. Elle le retrouve et là… WTF ? On se retrouve quasiment au point de départ de la saison 1. Dômyôji traite à nouveau Makino comme une merde. Comme on sait qu’il l’aime on se demande ce qu’il a bien pu se passer pendant cette année pour qu’il change à nouveau à ce point. Et c’est le sujet des ¾ de cette saison. Pour couronner le tout, la mère de Tsukasa l’affuble d’une fiancée dont il n’a que faire et Rui réalise qu’il aime Makino finalement.

 

Cette saison aurait pu être aussi bien que la première, mais elle un défaut qui fait que finalement non, elle est longue. 11 épisodes, c’est trop, 9 auraient largement suffit. La longueur de la saison en vient à rendre les personnages principaux à la limite du chiant. Cette incapacité à communiquer qu’il existe entre Tsukasa et Makino devient fatigante, surtout parce qu’on a pas le sentiment que cet aspect de leur relation progresse. Au bout du 6e épisode , j’avais juste envie de leur mettre des baffes. Et moi qui m’étais faite au couple Tsukasa/Tsukushi, j’en suis même venu à penser qu’elle devrait le quitter et se mettre avec Rui. Parce que Rui est la bonne surprise de cette saison. Il se bouge enfin, il agit ! Il met la pression à Tsukushi pendant une bonne partie de la saison et on a enfin un vrai triangle amoureux. Malheureusement, c’est dans la saison 1 qu’il fallait faire ça pour conquérir Makino.

 

Un des côtés positifs de la longueur de cette saison c’est qu’on a quand même pu en savoir un peu plus sur la vie de Shôjirô. Par contre, du côté d’Akira c’est le néant total, il serait pas là que ça serait pareil, ce qui est quand même un peu dommage. Les personnages secondaires sont vraiment sous-exploités dans cette série. Peut-être que si on s’était un peu plus focalisé sur les personnages secondaires, le couple principal aurait été moins soulant. 

 

Capture-d-ecran-2011-12-29-a-10.46.19.png

 

De tout Hanadan, c’est l’OST de la saison 2 que je préfère.  La chanson Flavor of life me laisse à chaque fois au bord des larmes. En plus, j’ai retenu l’air de l’opening donc c’est tout bon parce que Arashi c’est vraiment pas ma tasse de thé.

 

A me lire, on pourrait croire que je n'ai pas aimé cette saison, mais pas du tout. Je l'aime beaucoup, pas autant que la première saison pour les raisons cités, mais ça ne m’empêche pas de la revoir encore et encore. Même si le couple Tsukushi/Tsukasa mérite quelques baffes, ils sont toujours autant attachants. Et puis, on découvre de nouvelles facettes des personnages, comme l’histoire d’amour de Sôjiro ou celle du petit frère de Makino – j’ai d’ailleurs particulièrement aimé tout cet arc. Une saison à regarder, malgré quelques longueurs.

 

 

Ma note : 7/10

 

 

0014ea27.jpg

 

Le film

 

Quatre années se sont écoulées depuis l’engagement solennel de Dômyôji d’épouser Makino. Quand il présente enfin celle-ci au monde entier, officialisant ainsi la nouvelle, Tsukushi se retrouve au centre de toutes les émissions de télévision, ainsi que sa famille. Le mariage doit donc être avancé.

La mère de Tsukasa, qui a toujours été contre cette relation,  offre à Makino une tiare de 10 milliards de yens comme preuve qu’elle accepte leur union. Cependant, la tiare est volée et voilà nos deux amis en périple à travers le monde pour sauver leur mariage.

 

 

Mon avis

Ah le film ! Je crois que j’ai tout dis. Dans le genre inutile, ce film se pose là.  Il n’est pas intéressant en fait. Tsukasa et Makino ne font que se disputer. Ils courent à travers le monde pour retrouver une tiare. Le scénario est assez bidon et l’attitude des personnages principaux est particulièrement agaçante. Quand aux membres du F4, ils sont quasi inexistants. Abe Tsuychi doit avoir 5 phrases de dialogue sur un film de 2 heures. Matsuda Shota c’est pas mieux, cependant il est quand même plus marquant que le pré-cité. Shun ne fait pas grand chose non plus à vrai dire. Il est encore plus silencieux et posé que dans le drama. Ce film a vraiment été fait pour surfer sur la vague du succès du drama. C’est dommage parce que quitte à faire un film de 2 heures pour conclure la série autant faire un truc classe et là c’est pas du tout le cas.

 

Ce qui gâche en grande partie l’histoire, au delà du scénario bidon, c’est encore une fois l’incapacité de Makino et Dômyôji à communiquer normalement. Quatre ans se sont écoulés depuis la fin de la saison 2. On pourrait penser, espérer que vu qu’ils sont ensemble depuis 5/6 ans ils communiqueraient normalement, et bien non ! Ils se comprennent toujours aussi mal. De plus, quand on arrive au dénouement de l’histoire, on se dit tout ça pour ça. Quelle idée de faire autant de choses juste pour tester une relation, mais dans le monde de Hanadan on ne conçoit pas la vie comme moi. Tant pis !

 

Le film n’est pas mauvais, il est juste inutile. Il apporte rien à la série, à part le mariage. On a plaisir à retrouver les personnages, enfin les personnages secondaires, pour moi. J’ai vraiment eu envie de frapper Tsukasa et Makino pendant tout le film, sauf les 10 dernières minutes. En gros, un fil mà voir si on est fan de la saga, sinon on peut s’abstenir.

 

Ma note :4/10

 

 

Capture-d-ecran-2011-12-28-a-13.12.30.png

 

Capture-d-ecran-2011-12-28-a-13.25.24.png  Capture-d-ecran-2011-12-29-a-10.44.26.png

 

Capture-d-ecran-2011-12-28-a-14.23.21.png




 

Publié dans Dramas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article