[J-drama]Yokai ningen Bem - 妖怪人間べム

Publié le par Lyly

 

 

 

yokai_ningen_bem_965.jpg

 


  

Pays : Japon

Année : 2011

Genre : aventure, fantastique

Nombre d’épisodes : 10

Ending : BIRTH de KAT-TUN

Adaptation : ce drama est l’adaptation d'un manga du même nom écrit par Akira Adachi en 1968.

 

Avec :

Kamenashi Kazuya : Bem

Suzuki Fuku : Bero

Watanabe Anne : Bera

Kazuki Kitamura : Natsume Akinori

 

 

Résumé :

Bem, Bero et Bera semblent former une famille normale mais, en réalité, ce sont des monstres cherchant à devenir humain. Grace à leur apparence humaine ils peuvent se fondre dans la population, mais lorsqu’ils éprouvent des émotions fortes ils retrouvent leur forme de monstre. Pour devenir totalement humains, leur seul indice est une photographie d’un homme tenant un bâton blanc, le même que possède Bem.

Cependant, peu importe combien ils sont craints et méprisés par les humains, Bem ne peut se résoudre à ignorer les personnes en difficulté.

Un jour Bem sauve un homme pendu en haut d’un immeuble et fait ainsi la connaissance d’un inspecteur, Natsume Akinori, qui possède une photo de famille représentant un homme à la canne blanche.

 

 

Capture-d-ecran-2012-01-25-a-17.56.08.png

 

 

Mon avis :

J’ai démarré ce drama avec une certaine appréhension. C’est l’adaptation d’un manga assez ancien et donc il faut s’attendre à ce que les costumes monstres soit assez kitsch. Ça peut surprendre mais au final, on s’habitue jusqu’à ne plus vraiment y porter attention. Cependant, c’est Kame qui joue le personnage principal et Kame en monstre, personnellement c’est un traumatisme constant pour moi. Mais il a eu le mérite de prendre le risque de jouer un personnage physiquement difficile par moment et c’est tout à son honneur.

En dehors de ce point de détail, j’aime beaucoup ce drama, j’irai même jusqu’à dire que c’est un de mes préférés. Objectivement, j’ai vu de meilleurs dramas, mais ce drama a quelque chose qui m’a beaucoup touché et chaque fois j’y repense avec beaucoup de tendresse.

 

 

Premièrement, le scénario est très triste. C’est le sentiment qui se dégage le plus de l’histoire. La fin va carrément dans ce sens, c’est une de plus triste que j’ai pu voir. Pourtant, je savais que ça allait se terminer comme ça, qu’ils feraient ce choix là. Tout est fait pour renforcer cette impression, l’ost, les personnages, tout accentue la tristesse sous-jacente du scénario. Heureusement, il y a quelques éléments comiques, comme le personnage de Bero, qui dédramatise tout ça. Si ce petit n’avait pas été là, ce drama aurait été une tragédie.

Les épisodes s’enchainent facilement, et même si on pourrait penser au début que le scénario est construit selon le mode épisode, un « méchant », on se rend rapidement compte que ça va beaucoup plus loin que ça. Au fil des épisodes la quête de Bem, Bera et Bero progresse et on découvre même que les événements sont plus liés qu’ils ne semblent au premier abord. La fin a fait de nombreux déçus, comme dans beaucoup de dramas, mais j’ai été satisfaite. Sachant ce qu’ils savaient, ils ne pouvaient faire que ce qu’ils ont fait. Alors c’est triste, c’est limite énervant, mais c’est la bonne manière de finir.

Au-delà du scénario, j’aime beaucoup les thèmes abordés dans ce drama. L’amitié, on y reviendra, l’acceptation de l’autre. A chaque épisode on se rend compte que le plus monstrueux des deux n’est pas celui qu’on croit. Au final, on se pose de nombreuses question sur ce qu’est la nature humaine. Pour être totalement humain, faut-il y avoir une part de mal en nous ? on s’en pas forcément compte tout de suite, mais ce drama fait beaucoup réfléchir au final.

 

 

Capture-d-ecran-2012-01-27-a-14.55.08.png  Capture-d-ecran-2012-01-27-a-15.03.48.png

Capture-d-ecran-2011-12-30-a-15.28.22.png  Capture-d-ecran-2011-12-30-a-15.29.03.png

 

 

Quand on s’attarde sur les personnages, on remarque un équilibre entre les personnalités des différents protagonistes et que même si tous les personnages ne sont pas également exploités, ceux qui le sont ont des personnalités intéressantes et travaillées.

Du côté des humains, les personnages qui m’ont marqués sont Natsume-san et sa fille. C’est vrai qu’elle n’avait pas un grand rôle, mais sa relation avec Bero était mignonne comme tout. Quand à son père, c’est le flic un peu idéaliste, pas entièrement désabusé, malgré le drame qui a touché sa famille. Ce personnage est tellement touchant, il montre ses faiblesses et sa relation avec Bem est une des plus belles que j’ai pu voir dans un drama. On y reviendra.

Le grand méchant était intéressant. Au début, on se demande s'il y en a un, puis quand il apparait on se pose beaucoup de question sur ses motivations. J'avoue que je ne m'attendais pas à ce qu'il soit dans les parages pour les raisons qu'il avait et qu'il était si important. Jusqu'à la fin, il est resté mystérieux, ce qui renforce le côté un peu fantastique de ce drama.


Pour ce qui est des personnages principaux, à savoir, Bem, Bero et Bera, j’ai trouvé que leurs personnalités se mariaient bien. Bera a, contrairement à beaucoup d’héroïne de drama, un caractère affirmé. Elle n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et si quelque chose ne lui convient pas, elle le dira franchement. Cependant, c’est aussi, une femme sensible qui veut être acceptée et aimé pour ce qu’elle est. Elle est toujours à ronchonner mais elle est toujours présente quand on a besoin d’elle. Bero est l’enfant et l’élément comique de la petite bande. Il fallait bien quelqu’un comme lui pour contrebalancer le caractère mélancolique de Bem. Cet enfant est une vrai bouffée d’air frais et l’acteur Suzuki Fuku interprète son rôle à la perfection. Il volerait presque la vedette à Kame. Presque parce que Kame est particulièrement charismatique dans ce drama. Je sais que ce mec est beau et qu’il a une classe folle, je le dis tout le temps, mais je trouve que dans ce drama il l’est plus que d’habitude. Il est juste magnifique. Non seulement, j’ai été bluffée par son jeu, mais en plus j’ai bavé pendant les 10 épisodes. Mais comme il faut parler du drama, on va s’attarder sur son jeu… àprès avoir kyater un bon coup. KYYYYYYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

C’est fait on peut passer aux choses sérieuses. Bem est LE personnage que j’ai le plus aimé dans ce drama et c’est en grande partie du à la performance de Kame. On se doute bien dès le départ que le personnage de Bem ne sera pas un joyeux luron, c’est quand même un monstre qui cherche à devenir humain et surtout qui veut être accepté parmi les humains. Il a une personnalité très sensible et mélancolique, et ça Kame le rend tellement bien que j’arrivais à oublier que c’était Kame qui jouait pour ne voir que Bem. En plus Bem pleure souvent et la voix de Kame quand il pleure…

Au final, Bem est un personnage plus qu’attachant.

 

 

Capture-d-ecran-2011-12-30-a-15.30.25.png  Capture-d-ecran-2011-12-30-a-15.31.08.png

Capture-d-ecran-2011-12-30-a-16.33.45.png  Capture-d-ecran-2011-12-30-a-16.42.33.png

 

 

Cependant, ce qui fait la force de ce drama, plus que les personnages eux-mêmes, c’est la relation entre Natsume-san et Bem. C’est une des plus belles amitiés que j’ai pu voir dans un drama. Ce qui se passe entre eux est tellement fort que je compare ça à la rencontre de deux âmes sœurs. Dès le départ, même s’il le trouve étrange, Natsume-san va créer un lien fort avec Bem. Il va l’accepter tel qu’il est, avec ses zones d’ombres et peu à peu ils vont construire une amitié forte. Ce que Bem ressent lui, est à la limite de la dévotion, et ce sentiment s’accroit après que le secret sur sa nature soit dévoilé. D’ailleurs, cet événement est bien amené dans l’histoire. C’est resté très réaliste. Quand Natsume-san découvre la vérité à propos de Bem, Bero et Bera, il est effrayé. Et puis, il digère l’information, et décide que l’apparence n’est pas si importante, que ce sont les actes qui déterminent qui sont les gens en réalité. C’était un déroulement normal et réaliste. A compter ce moment là, la relation entre les deux va crescendo jusqu’à la fin. Au final, on a une relation réaliste et touchante, belle.

 

 

Ma note : 18/20

 

 

Capture d’écran 2012-01-10 à 21.48.50

Publié dans Dramas

Commenter cet article