Noël à la Martinique

Publié le par Lyly

61794.jpg

 

Chez moi, Noël est une fête qui se prépare et se savoure. Alors c’est vrai que les noël blanc on connaît pas, mais cette fête est à l’image du climat, chaleureuse. Ici pas de grandes illuminations, mais une bonne ambiance. Le sapin traditionnel est un filao, mais on trouve de petits sapins importés dans n'importe quel Carrefour. 

 

Commençons par le repas traditionnel. Il est composé de viande de porc cuisiné à toutes les sauces. Pour ceux qui ne mangent pas de porc, comme moi, c’est du poulet, de la dinde, du mouton, du cabri et même du bœuf parfois.

On retrouve en entrée les pâtés salés, fourrés de chair à saucisses, le boudin rouge ou blanc, le jambon nwèl (jambon épicé, cuit au four avec de la bière et dont l’extérieur est caramélisé avec du sucre de canne).


Noel-Pate-Sale.jpg  Noel-Antilles-Boudin-Jambon.jpg 


Pour le plat de résistance, on déguste du ragout de porc (ou d’autre chose) accompagné d’igname, de riz et de pois d’Angole parsemé de lardons.

 

Au dessert, sorbets divers, flan au coco, blanc-mangé, gâteaux traditionnels antillais.

Et pour accompagner tout ça, du rhum, du punch (ah le punch cacahouète), du schrubb, de la liqueur. Petite recette de Punch Coco.

 

assets_media_anyresamag_img_2011_11_23-11_banniere_noel_mar.png 

 

Les festivités de Noël commencent tôt. Dès le week-end qui suit la Toussaint, les chanté nwèl commencent. Les gens se réunissent soit chez l’habitant, soit sur les places des fêtes et chantent ensemble les cantiques de noël. Les chanté nwel publics sont souvent tenus par de grands groupes célèbres pour ça, comme le groupe Ravine-Plate. Les textes sont en français. Cependant, chaque cantique a son refrain en créole et ils ont pris des rythmes de biguine, de mazurka ou de valses créoles accompagnés des Ti-Bois, tambours et claquements des mains. De plus la société antillaise les a modelés à sa façon par des improvisations aux mots souvent très audacieux qui s'interposent entre les refrains.


Bakwa_Nwel__3_.jpg

 

 

Ravine Plate - Dites nous aimable Dieu (et une ode au rhum)

 

 

 

Racinn' Nwel - Michaud veillait

 

 

 

Bakwa Nwel

 

 

 

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article