[J-drama]Rookies - ルーキーズ

Publié le par Lyly


 

 

rookies.jpg

 

 

 

Pays : Japon

Année : 2008

Nombre d'épisodes : 11 + SP

Genre : École, sport, drame

 

Avec :

Sato Ryuta : Kawato Koichi

Koide Keisuke : Mikoshiba Toru

Ichihara Hayato : Aniya Keiichi

Kamiji Yusuke : Enatsu Hayato

Takeru Sato : Okada Yuya

Shirota Yu : Shinjo Kei

Igarashi Shunji : Yufune Tetsuro

Kawamura Yosuke : Hiyama Kiyooki

Kiritani Kenta : Hiratsuka Taira

Murakawa Eri : Yagi Toko

Nakao Akiyoshi : Sekikawa Shuta

Onoue Hiroyuki : Imaoka Shinobu

Takaoka Sousuke : Wakana Tomochika

 

 

Résumé :

Un enseignant débordant d'idéaux, va se battre pour remettre ses élèves les plus turbulents sur le droit chemin. Tout d'abord raillé par une bande de voyous, il va peu à peu gagner leur confiance et les mener vers la rédemption par le sport : Le Base-ball.

 

 

Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.41.13.png

 

 

Mon avis :

 J’ai décidé de visionner ce drama pour une raison purement triviale – pour ne pas changer -, la coupe de cheveux de Takeru Sato. Je vous avais bien dit que c’était une raison triviale. Le fait est qu’étant moi-même locksée, je suis gaga de son début de dreads. Je ne m’attendais pas à grand chose, d’autant que le base-ball ne me parle pas plus que ça, mais admirer la coupe de Takeru Sato pendant un épisode était largement suffisant pour démarrer le drama. Seulement, j’ai été prise au piège et une fois commencé impossible de m’arrêter. Les personnages sont tellement attachants que j’en ai oublié de détester ceux qui se mettaient en travers de leur chemin. Franchement, si on m’avait dit qu’un drama qui parle d’un sport qui ne m’intéresse même pas m’aurait fait pleurer comme un bébé, j’aurais rit. Parce que d’une part, c’est un drama qui parle de BASE-BALL, et d’autre part, je ne pleure pas si facilement – mais ce point commence à changer à cause des dramas. Alors, oui Rookies est un drama pleins de clichés et de leçons de morale, mais ça marche.

   

 

Je regarde mes notes – parce qu’il m’arrive de prendre des notes pour ne pas oublier ce qui me marque – et la première chose que je lis est « ce prof est l’incarnation de la génialitude. Yankumi ne lui arrive pas au bout de l’ongle du gros orteil ». Il se trouve que j’ai commencé Rookies pendant que finissait la saison 1 de Gokusen et le parallèle entre les deux s’est fait très rapidement. C’est simple, j’ai fini Rookies, le drama, le SP et le film, en moins d’une semaine, alors que j’ai mis 3 mois à visionner l’intégralité de Gokusen. Ceci est principalement dû au fait que même s’il a de fortes similitudes entre Kawato et Yankumi, il y a une différence majeure : Kawato n’est pas soulant et je vous explique tout de suite pourquoi. Premièrement, sa bouille. Un prof qui sourit tout le temps comme ça, c’est que du bonheur. Il a une tête qui donne envie de rire, qui rend enthousiaste même si au départ on n’en a pas envie. Ensuite, il n’abandonne jamais. Peut importe que les élèves l’envoie bouler, le frappe, le fasse tourner en bourrique, il continue à tout faire pour les motiver à reprendre le base-ball. Et ça fonctionne ! Mention spéciale à l’épisode dans lequel Wakana lui fait croire qu’en fait il veut faire du foot juste pour avoir la paix. Kawato met tout en œuvre pour qu’il puisse intégrer l’équipe malgré la réticence du professeur responsable. Et enfin, ce prof essaie avant tout de comprendre ses élèves et de leur prouver qu’avec de la volonté on peut réaliser ses rêves. Chaque fois qu’un élève le remballe, il sort une citation d’auteur célèbre ou sa favorite, celle qui va devenir le slogan de l’équipe, « Visez le Koshien, briller demain », ou un truc comme ça. Il y a un risque de trouver ça agaçant à la longue, mais, comme je l’ai dit plus haut, Sato Ryuta à une tête qui augmente considérablement son capital sympathie et même s’il exagère un peu parfois on n’arrive même pas à lui en vouloir. Je pourrais parler encore des heures de ce prof, mais il n’y a pas que lui dans le drama et j’ai pas envie de vous souler non plus.

 

 

Capture d’écran 2011-12-25 à 18.38.17  Capture d’écran 2011-12-25 à 19.03.49

 

 

Guidé par Kawato, l’équipe de base-ball la plus mal vue de tous les lycées japonais ; quand Kawato arrive dans leur lycée, ils sont à la fin de leur suspension pour barrage pendant le tournoi préliminaire au Koshien. Ces gars là ne sont vraiment pas des enfants de cœurs, en particulier Shingo qui n’hésite pas à fracasser la tête de son propre pote. Je voulais faire un super plan, ceux qui ne n’ont pas trop marqué et ceux qui j’ai beaucoup aimé, mais il aurait été très déséquilibré. A la place de parlerais des 10 joueurs, de celui que j’ai le moins aimé à mon chouchou. Je ne commenterais pas trop la performance des acteurs parce que je les ai trouvé tous bon, voir excellents pour certains.

 

Commençons donc avec Imaoka (Onoue Hiroyuki). C’est celui qui est le moins marquant de l’équipe. On l’entend peut et finalement sa seule caractéristique est son horrible mèche blonde – devrais-je dire jaune – qui retombe des deux côtés de sa tête. Je me souviens de lui parce qu’il est toujours avec Hiratsuga, et j’aime Hiratsuga.

Viens ensuite Yufune (Igarashi Shunji), qui est surtout le choupinet du groupe. Il est tout mimi et adorable avec ses nyah en fin de phrase. Seulement, il n’a pas beaucoup de texte et pas d’évènements super marquant non plus.

Ensuite on retrouve Sekikawa (Nakao Akiyoshi), la flèche avec la crête. Il aurait pu être plus haut dans mon classement, s’il n’y avait pas autant de personnages plus marquant que lui. Sekikawa, je l’aime bien. Il est le deuxième à rejoindre l’équipe et il se fait bien fracasser le crâne par Shinjo à cause de ça. De plus, il est un atout pour l’équipe puisqu’il coure très vite et peut donc couvrir 3 bases en une fois. Mais bon, il ne pas fait hurler de rire ou pleurer comme une fontaine, donc il se trouve à cette place là.

 

 

Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.14.41.png  Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.13.53.png

 

Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.00.55.png

 

 

Puis vient Okada (Takeru Sato) qui a gagné cette place uniquement grâce à sa coiffure, parce que franchement, il a un rôle assez mineur. Il parle peu, est dans la masse, mais bon voilà il a des dreads, j’aime ça. En plus il montre déjà son potentiel bishotesque donc il est bien classé. Après tout je n’ai jamais prétendu faire un classement objectif.

Celui qui place à cette position est le personnage qui m’a fait le plus rire, Hiratsuka (Kiritani Kenta). Kenta est le seul acteur que j’avais déjà vu jouer dans autre chose, à savoir Crows Zero, Beck et One pound no fukuin, avant de commencer ce drama. Je l’aime bien, il est bon et c’est assez jouissif de le voir passer de l’hôte/boxeur bien canon à cet imbécile heureux qu’est Hiratsuka. Ce mec est une bouffée d’air frais et il aide souvent à faire retomber la pression que les autres, dont je n’ai pas encore parlé, s’échinent à faire monter. Il faut dire que chaque fois qu’il bouge ou qu’il ouvre la bouche, il fait rire, même involontairement. Heureusement qu’il y a un personnage comme lui parce que sinon, on passerait les ¾ du drama à chialer.

En 4e position, on retrouve, Mikoshiba (Koide Keisuke) la pleureuse, le sensible. C’est celui qui n’a jamais vraiment abandonné le rêve de rejouer avec tous ces potes et d’aller au Koshien. C’est donc lui, une fois que Kawato l’aura bien encouragé, qui va tout faire pour convaincre les autres de reprendre le base-ball. C’est le plus sensible de la bande, le premier à pleurer. Au début, je pensais que ce côté de sa personnalité allait rapidement me souler et puis finalement non. Parce que même si jusqu’à la fin, il reste une pleureuse, il gagne beaucoup en maturité et en confiance. C’est celui que les paroles et les actions de Kawato ont le plus marqué, comme on le voit vers la fin.

 

 

Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.13.21.png  Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.14.28.png

 

Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.14.57.png

 

 

On en arrive maintenant au top 3, avec sur la troisième marche, Shinjo (Shirota Yu, le pote de Jin – genre c’est super important). C’est celui auquel j’ai eu le plus de mal à m’attacher, d’ailleurs dans mes notes, en face de son nom, il y a écrit « tête à claque », ce qui résume assez bien ce que je pense de lui pendant la moitié du drama. Seulement voilà, Shinjo évolue - c’est celui qui change le plus selon moi – et une fois qu’il se décide à arrêter de jouer au con, ça va tout de suite mieux. Il faut dire que son personnage n’est pas le plus facile à cerner car assez introverti. Mais il fait parti de ceux qui m’ont fait pleurer dans le match final et rien que pour ça il mérite largement sa place.

 

Sur la deuxième marche, on retrouve un tandem, car ces deux là sont indissociables pour moi. Wakana (Takaoka Sousuke) et Hiyama (Kawamura Yosuke) sont ceux qui m’ont fait le plus pleurer dans le drama et dans le film. Le dernier match est assez intense et riche en émotion et c’est difficile de ne pas pleurer quand ces deux là ont leurs scènes. Je me sens un peu frustrée parce que je ne peux pas expliquer pourquoi ils m’ont autant touchée sans spoiler, donc il ne vous reste plus qu’à regarder ce drama pour comprendre ce que je veux dire. De tous les membres de l’équipe, ils sont ceux qui ont l’amitié la plus forte ça se ressent dans les moments importants.

 

Et à la première place, voici mon chouchou, celui qui m’a fait défaillir, celui qui m’a fait repasser en boucle chacune de ses phrases, j’ai nommé Aniya (Ichihara Hayato). C’est vrai que j’ai dit que je ne parlerais pas des acteurs mais des personnages mais on va faire une exception pour celui-là. Et puis, c’est mon blog, je fais ce que je veux xD. Aniya c’est le chef de la bande, le meilleur joueur, celui sur qui souvent tout repose. Il est aussi, celui qui a été le plus meurtri par la suspension de l’équipe, raison pour laquelle il ne veut pas la réintégrer au début. On pourrait penser qu’il serait le capitaine, mais il comprend et approuve le choix de Kawato et là il fait quand même preuve d’une sacrée classe. Enfin bref, Aniya est un personnage intéressant et beau gosse en plus et c’est là qu’on va s’attarder un peu. Si ce mes est mon chouchou c’est aussi du à l’acteur qui l’interprète. Ichihara Hayato a deux atouts qui me font toujours craquer et c’est franchement difficile d’y être indifférent. Premièrement, il y a son regard. Ce mec a les yeux révolver. Son regard est tellement perçant et profond qu’il en est limite dérangeant. Mais qu’est-ce que ça le rend sexy. J’y peux rien, je fonds. L’autre atout d’Ichihara c’est sa voix. Il a LE genre de voix auquel je ne peux pas résister, grave et une peu rauque. Je me suis repassée ses parties de dialogues en boucle plusieurs fois, juste pour entendre sa voix, surtout quand il disait « baka ». D’ailleurs, c’est comme ça que je l’ai reconnu dans Runaway. Quand il a parlé pour la première fois, je me suis dit direct que j’avais déjà entendu cette super voix sexy quelque part. Elle me met des frissons chaque fois que je l’entends, enfin vous avez compris, je suis love de la voix de Ichihara Hayato.

 

 

Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.12.22.png  Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.12.37.png

 

Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.12.48.png  Capture-d-ecran-2011-12-25-a-19.12.04.png

 

 

J’ai pas parlé de Yagi, la manager et des autres, mais j’ai apprécié tous les personnages de ce drama. Même les « méchants » ou les têtes à claques ont fini par m’attendrir un peu. L’histoire monte en intensité au fil des épisodes pour finir en apothéose. La fin va peut-être sembler bancale à certains, mais le film était déjà prévu donc pas de quoi s’inquiéter.

 

 

Un dernier mot pour parler du SP. Je n’ai pas grand chose à dire vu que fondamentalement il n’y a que 10 minutes à tout casser d’inédit dans cet épisode. Il ne fait que reprendre pour résumer les grandes lignes du drama. On revoit tous les faits importants qui se sont déroulés durant le drama, mais l’émotion en moins parce que ça va trop vite et c’est donc sans intensité. Je ne vais pas dire qu’il est à jeter, parce que j’ai quand même éprouvé du plaisir à retrouver tout le monde, mais comme on est pas au Japon et que souvent on regarde tout à la suite, on n’a pas besoin d’un épisode pour nous rappeler les faits importants avant le film. Vous pouvez donc sans aucune culpabilité renoncer à voir ce SP qui au final n’apporte rien de neuf à la série.

 

 

Ma note : 9/10

 

 

 

450px-Rookies SP

Publié dans Dramas

Commenter cet article